RABATE

52 pages Editions Soleil, collection Noctambule (août 2013)

fenetres sur ruePrésentation Grand auteur contemporain et réalisateur français, Pascal Rabaté révèle une nouvelle corde à son art, celle de conteur d'images. Trois coups retentissent... Une pièce sans paroles en dix matinées, dix soirées et un décor... Le rideau se lève sur un petit théâtre de papier, brillant hommage ludique et insolite au film d'Alfred Hitchcock, Fenêtre sur cour. Si une fenêtre est une ouverture qui permet d'assurer l aération et la lumière... elle permet aussi d assurer la vue... vue sur d'autres fenêtres derrière lesquelles se déroulent des histoires de couples, des histoires d amour, de séparation, de tromperie, et pourquoi pas des histoires de meurtre. C'est un travail à plein temps de regarder à la fenêtre, de surveiller, de guetter... D'ailleurs, retournons-y... il ne faudrait pas rater quelque chose...fenetres sur rue soirées

Mon avis

Je ne me souvenais pas quelle bd j'avais demandée et moins encore pour quel blog (mon autre blog : L'Oiseau-Lire).

Je reçois cette bd, surprise, car Pascal Rabaté ne fait pas partie de mes auteurs favoris (là, je sens que je vais me faire des ami(e)s) et je la lis.

Enfin... lire, selon moi, c'est déchiffrer des lettres qui composent des mots. Ici, c'est déplier un accordéon et regarder les images. Pas de texte. Les seuls mots sont les noms des boutiques. Les personnages ne changent pas de vêtements au cours de leurs journées, ce qui permet de les reconnaître, le trait étant à peine ébauché : on retrouve le bar, le peintre, les ouvriers, les amoureux, des chiens. L'ombre d'Alfred Hitchcock est visible, mais le maître du suspense est présent également dans le titre mais encore dans les films que regarde une dame dans les "matinées" (apparemment, le soir, c'est plus joyeux, Jacques Tati, Bourvil ?). Les personnages sont en fait des acteurs jouant une pièce de théâtre qui saluent en "soirées".

fenetres sur rue 3Bon, une bd très originale, qui restera dans mon souvenir uniquement par son format et son absence de dialogues. Moi qui lit des bd à 2 à l'heure, c'est parfait. Sans doute, vais-je la prêter à mon Grand Ange, grand dyslexique devant l'Eternel (mais peut-être pas tout de suite, à cause de saynètes "osées", des dames en tenue plus que légère et un couple, on ne peut plus proche ).

une note ? 10/20 : pour l'originalité. sinon, bof. (et trop vite lue).

 

Une bd lue dans le cadre organisée par Price Minister.

Logo BD Mango Vertaprès uen absence de trois mois , ma

chez Mango