Tradition marseillaise, le colombier est un gâteau de Pentecôte : à base d'amandes et de melon, couvert de sucre, coloré généreusement, parfumé au Kirsch et à l'intérieur duquel est caché une colombe (représentant l'Esprit Saint) en céramique ou en porcelaine. Celui qui trouve la colombe, selon la tradition, se marie dans l'année.

Cette tradition gourmande a quasiment disparu... Seuls quelques pâtissiers de Marseille en proposent.

colombier_img

Dans les années 1920, un concours a été organisé entre différentes pâtisseries pour trouver le gâteau le plus pratique à emmener au cabanon (= cabane idéalement située à la campagne ou dans les calanques ; aujourd’hui, on parle toujours de « cabanon » à Marseille pour désigner une résidence secondaire). Et c’est le gâteau « le colombier » qui a gagné !

Une légende donne des racines plus anciennes encore : Gyptis, fille d'un chef de tribu local avait caché une colombe (il y a plus de 2 600 ans) dans un gâteau qu'elle fit partager à ses nombreux prétendants et promit d'épouser celui qui la trouverait. Elle épousa donc le grec Protis qui la trouva et, ensemble, ils fondèrent Marseille.

(d'après Wikipédia, Marmiton et Gildas)

ici, la recette de Marmiton et , celle de PtitChef : recette de Croquant, Fondant (blog ici)