De saint Casimir la douceur
Fait peur aux jardiniers et aux laboureurs.

Douceur à la saint Casimir,
Le jardinier fait frémir.

Pour saint Adrien, le froid
Nous dit : je suis là, moi !

Saint Adrien amène la glace
Ou fait que l'hiver trépasse.

Souvent à la saint Adrien, le froid
Mord le bout des doigts.

Souvent à la saint Adrien,
Gelée ne gèle que les mains.

S’il fait sec et chaud à la saint Roméo [pélerin],
Garde du foin pour tes chevaux.

A la sainte Julienne,
Il faut toujours que le soleil vienne.

A la sainte Julienne,
Il faut toujours que le soleil vienne ;
S’il luit peu, bon pour les bœufs ;

S’il luit prou, c’est un bon août.

C'est en mars que le printemps chante
Et que les rhumatismes augmentent.

En mars, autant de gelées,
En avril, autant de poussées.

Mars venteux
Marie la fille du laboureur.

En mars, manteau de neige dans les prés,
Manteau de foin au prochain été.

 

 Description de cette image, également commentée ci-après
Antonio Lucio Vivaldi, né le 4 mars 1678 à Venise et mort le 28 juillet 1741 à Vienne, est un violoniste et compositeur italien.