Quand au printemps la lune est claire,
Peu de noix espère ;
Si le lune est trouble,
La noix redouble.

A la sainte Clémence,
Le printemps commence.

A la sainte Clémence,
On plante les semence
Et tout recommence.

A la Sainte Clémence,
Les moutons prennent du ton.

Veux-tu oignons, seigle, carottes, petits pois ?
Sème-les vers la saint Benoît
.

S'il pleut le jour de la saint Benoît,
Il pleut trente-sept jours plus trois.

A la saint Benoît,
De chanter le coucou à droit,
A moins qu’il ne soit mort de froid.

A la saint Benoît,
Le coucou chante dans les bons endroits
Ou bien il est mort de froid.

A la saint Benoît, le coucou chante à l'adret ;
Si pour Notre-Dame, il n’a pas chanté,
C'est qu'il est tué ou bâillonné.

Pour la saint Bénit,
Les oiseaux cherchent leur nid.

La pluie du jour de la saint Robert [de Molesmes]
De bon vin remplira ton verre.

A la saint Robert,
Tout arbre est vert.

Pluie de mars grandit l'herbette
Et souvent annonce disette.

Si mars ne nous donne pas de pluie,
Tout l'an en aura envie.

Pluie de mars
Ne vaut pas pisse de renard.

Mars bon ou méchant :
Ton boeuf à l'herbe, ton chien dedans.

7° à 6h

 

Charles Martel divise le royaume entre Pépin et Carloman.jpg
Charles Martel divise le royaume entre ses fils Pépin et Carloman 
(Grandes Chroniques de Francexive siècle, Paris, BnF, Ms. fr. 2615, fol. 72).
717 : Charles Martel vainc les Neustriens à Vinchy
Résultat de recherche d'images pour

MailingCover