Résultat de recherche d'images pour "bon lundi de paques"

Sainte Ida
Embaume le lilas.

A la sainte Ida,
Craint petites gelées et coup de froid.

Jardinier qui ne sème pas à sainte Ida
Est un fada.

A sainte Ida,
Pour le jardinier semer, c’est son dada.

Douceur de sainte Ida, sur les rosiers,
Les pucerons font la corrida.

Réveille tes sens à sainte Ida
Avec l’asa foetida 
[plante réputée aphrodisiaque].

Pour retourner ton jardin, à la sainte Ida,
Le motoculteur est un bon candidat.

Avril s'il tonne,
C'est nouvelle bonne.

Lorsqu'il tonne en avril, 
Cercle tonneaux et barils.

Pluie d'avril
Emplit le baril.

Neige d'avril dévore le blé
Comme le boeuf le ferait.

Avril frais et mai chaud,
Remplissent les granges jusqu'en haut.

A la sainte Clémence, les moutons
Prennent du ton.


source : http://tchielorraine54.eklablog.com/bon-lundi-de-paques-a3534396

10° à 8h40

Thank You: Grocery workers
merci à l'ensemble du personnel des commerces d'alimentation 

Description de cette image, également commentée ci-après
Samuel Barclay Beckett, né le 13 avril 1906 à Foxrock (Dublin) et mort le 22 décembre 1989 à Paris, est un écrivainpoète et dramaturge irlandais d'expression principalement française, anglaise et aussi allemande, prix Nobel de littérature en 1969.

 

 tous les évènements sont reportés ou annulés, du fait du confinement dû au Covid 19

 L’image contient peut-être : texte qui dit ’JOURNÉE MONDIALE DU SCRABBLE C 3 R E, M 3 A, E Careem’
2015-04-13

Deals and offers in Yangon over Thingyan! - MYANMORE

Tous les ans du 12-13 au 16 avril, pendant le mois de thingyan (1er mois de l’année dans le calendrier birman), tout le pays célèbre la fête de l’eau, c’est-à-dire le Nouvel An bouddhique. Les gens se lancent de l'eau les uns sur les autres et placent des fleurs et des feuilles de palmes devant leurs maisons. Les rues sont nettoyées à cette occasion.
L’eau est considérée comme un instrument de purification ; cet élément permet d’éloigner les esprits malins de celui qui en est aspergé, et est censé lui apporter paix, prospérité et bonheur pour l'année à venir.
Selon la légende, l'année commence lorsque Thagyamin, le roi des nat (esprits), visite la Terre pour bénir le peuple, monté sur un cheval ailé en or et portant une jarre d'eau, symbolisant paix et prospérité. Il porte également deux livres dont un couvert d'or qui contient les noms des enfants ayant été bons pendant l'année écoulée et l'autre couvert de peaux de chien pour les mauvais bougres. Tout le monde l'arrose !
Les habitants placent des fleurs et des feuilles de palme sur le seuil de leur maison. Dans les villes, les jeunes s'arrosent à coups de lance à eau et, dans les gares, les personnes à quai balancent de grands seaux sur les voyageurs en train.
De longues processions vers la Shwedagon donnent l’occasion de verser de l'eau lustrale sur les images de Bouddha et sur les moines.
On honore également les personnes âgées : les enfants apportent des fleurs aux grands-parents.
Sans vouloir gâcher la fête, sachez que c’est l’un des rares moments populaires pendant lesquels il est autorisé de se rassembler. Mais les permis d’organisation sont généralement vendus par des proches du pouvoir qui encaissent ensuite un droit d’entrée pour assister à la célébration, souvent élevé pour le revenu moyen d’un Birman...
Tout est fermé en Birmanie pendant ces quelques jours.