Notre Dame de Lourdes
Fait tout geler sur son chemin. 

Séverin et ses coquins
Font tout geler sur le chemin.

A saint Séverin,
Chauffe tes reins.

Séverin, Valentin [le 14], Faustin [le 15]
Sont tous gelés sur leur chemin.

A la saint Séverin,
La neige est en chemin.

Ardeur à la saint Rodolphe [21 juin],
Fureur à la saint Adolphe.

Février, bon mois,
Pour semer carottes et pois.

Si février est chargé d'eau,
Le printemps n'en sera que plus beau.

Mieux vaut un chien enragé
Que le chaud en janvier-février.

Mieux vaut un loup dans son troupeau
Qu'un mois de février trop beau.
(dicton provençal)

Mieux vaut un renard au poulailler
Qu'un homme en chemise en février.

7° à 6h, Mistral (fortes rafales).


Schéma animé (simplifié) d'une fission nucléaire.
1939
 : parution, dans Nature, de l'article historique de Lise Meitner et Otto Frisch sur le mécanisme de la fission. Ce même mois, Leó Szilárd propose le black-out de toute publication sur le sujet.

 Résultat de recherche d'images pour "journée mondiale des malades 2020"
journée mondiale des malades

2015-02-11
(source image : http://365data.fr/ , 2015)

Résultat de recherche d'images pour "journée mondiale pour un internet plus sûr"

Résultat de recherche d'images pour "journée europénne du 112"

Résultat de recherche d'images pour "journée internationale des femmes et des filles de science"

 Résultat de recherche d'images pour "Kenkoku Kinenbi"

Le Kenkoku kinen no hi (建国記念の日) célèbre le jour de fondation mythique de l'État japonais. Il a lieu tous les ans le 11 février. C’est un jour férié, reporté au lendemain si ce jour tombe un dimanche, conformément à la loi.

Cette fête commémore la fondation de la nation japonaise chez le Kashihara-gū et de la lignée impériale par Jinmu, le premier empereur légendaire descendant de la divinité solaire, Amaterasu, selon les plus anciennes chroniques existantes : le Kojiki et le Nihonshoki.

Jinmu, estampe de Tsukioka Yoshitoshi, vers 1880.

Concernant l'origine de cette date mythique, en 604, la cour du Yamato commença à adopter le comput chinois en cycles de soixante ans, partagées en branches représentées par les signes du zodiaque chinois, et en tiges, suivant les cinq éléments. Il lui fallut alors fixer un point de départ à ce calendrier. Les savants de l'époque combinèrent alors deux éléments pour obtenir cette date : tout d'abord, l'année « coq-cadets du métal » est considérée comme une année de grand changement. Il fallait donc trouver une telle année, et ils utilisèrent pour cela un deuxième principe : les ères de vingt-et-un cycles de soixante années, reconnues par les maîtres du calendrier. Ils retrouvèrent l'année « coq-cadets du métal » précédente : l'an 601 de l'ère commune, et remontèrent 21 x 60 ans auparavant : – 660 de l'ère commune. L'avènement de cet empereur mythique marquant la création supposée de l'État japonais, il ne pouvait avoir lieu à un autre moment qu'au premier jour du premier mois de l'ancien calendrier.

Lorsque le calendrier occidental fut adopté au début de l'ère Meiji, cette date comme les autres fut adaptée au calendrier grégorien, et a été fixée au 11 février de l'an – 660.

Autrefois appelée Kigen-setsu (紀元節« jour de l’Empire »), cette journée fut officiellement instituée en 1872 puis supprimée après la Seconde Guerre mondiale. Les hasards de l'histoire firent que le 11 février fut le jour où le général américain Douglas MacArthur proposa la première version de la Constitution du Japon.

Cette fête fut réintroduite dans le calendrier officiel en 1966, étant toujours officieusement fêtée par les Japonais. Elle est l’occasion de pavoiser les bâtiments et de réfléchir sur son appartenance à la Nation.

(source : wikipedia)