A la Sainte Aubierge
Vole le fil de la Vierge.

Quand à Saint Raoul le soleil brille, 
C'est le moissonneur qui grille.

On ne sait si juillet est bon
Qu’après faite la moisson.

Juillet, c'est le mois des moissons,
On met la faux au sillon.

Juillet, c'est la moisson,
Vite, on dépouille les sillons.

S'il fait beau en juillet, bonne récolte,
S'il pleut, moisson molle.

Vent d'orage, pisse fin,
Vent d'autan, pluie demain.

De juillet la chaleur
Fait de septembre la valeur.

Homme de juillet,
Confiance laboureur !
Femme de juillet,
Méfie-toi laboureur !

Quand la nouvelle lune vient par beau temps,
Trois jours après il pleut.
Quand la lune vient par l'eau,
Trois jours après il fait beau.

Lune sur l'horizon : mer pressurée,
Lune disparue : mer à nouveau folie.

 22° à 7h, couvert, passage d'orages

Image associée

Marc Chagall, né Moïche Zakharovitch Chagalov, est un peintre et graveur, né le 7 juillet 1887 à Liozna, près de Vitebsk, en Biélorussie (alors intégrée à l'Empire russe), naturalisé français en 1937, et mort le 28 mars 1985, à Saint-Paul-de-Vence.

Chagall est l'un des plus célèbres artistes installés en France au xxe siècle, avec Pablo Picasso. Son œuvre, sans se rattacher à aucune école, présente des caractéristiques du surréalisme et du néo-primitivisme. Inspirée par la tradition juive, la vie du shtetl (village juif en Europe de l'Est) et le folklore russe, elle élabore sa propre symbolique, autour de la vie intime de l'artiste. Chagall s'est essayé, outre la peinture sur toile, à la gravure, à la sculpture, à la poésie, à la peinture sur vitrail, sur émail, etc.

“ Si toute vie va inévitablement vers sa fin, nous devons durant la nôtre, la colorier avec nos couleurs d’amour et d’espoir.”
de Marc Chagall

Image associée

2019 Women's World Cup - Day 25 (B)
Coupe du monde de football féminin - 25ème jour - finale

Tanabata 2019
Tanabata

Tanabata, également connue sous le nom de «Festival des étoiles», est une célébration japonaise qui se déroule le septième jour du septième mois. Selon le folklore japonais, c’est le seul jour de l’année où les deux étoiles Altair et Vega, peuvent se rencontrer.

À cette époque de l’année, il est de tradition d’écrire les voeux Tanabata (appelés tanzaku) sur des bandes de papier colorées et de les suspendre à des arbres Tanabata fabriqués à partir de branches de bambou. Les gens décorent aussi leurs maisons et les espaces publics.

Tanabata est l’un des cinq festivals traditionnels du Japon, connu sous le nom de «gosekku» et c’est une période intéressante pour visiter le pays. Cependant, les dates de Tanabata varient selon les régions.

Selon le calendrier lunaire précédemment utilisé, le septième mois est août et non pas juillet. Dans certains endroits comme Sendai, ils célèbrent le 7 août, bien que la date officielle soit le 7 juillet.

Histoire :

La tradition de Tanabata est basée sur l’histoire romantique des amants maudits, Vega et Altair. Ils ne peuvent se rencontrer qu’une fois par an et seulement si le ciel est dégagé.

L’histoire provient en fait de la légende chinoise Qixi qui fut introduite au Japon au 8ème siècle. L’histoire est celle de deux amants : la princesse Orihime, une belle couturière, et Hikoboshi, un berger. Ils vivaient de différents côtés du fleuve céleste (représenté par la Voie Lactée).

Le père d’Orihime (Dieu des cieux) s’est mis en colère lorsque tous les deux ont abandonné leurs devoirs à cause de leur dévotion l’un envers l’autre et il leur a interdit de se voir. Cependant, Orihime a plaidé avec lui et comme concession il leur a permis de se rencontrer une fois par an.

 

source : https://www.jrailpass.com/blog/fr/tanabata-festival