Soleil de sainte Alix prolixe,
Hiver au beau fixe.

Prépare la terre du potager entre sainte Alix
Et saint Félix [12 février].

Quand il pleut à la sainte Alice,
C'est souvent comme une vache qui pisse.

Pour saint Adrien,
Le froid nous revient.

Pour saint Adrien,
Le froid nous revient.

Pour saint Adrien,
Le froid nous dit: je suis ici.

Saint Adrien amène la glace
Ou fait que l'hiver trépasse.

Souvent à la saint Adrien,
Gelée ne gèle que les mains.

Souvent à la saint Adrien,
Froidure ne gèle que les mains.

Saint Julien [l'hospitalier] brise la glace,
S'il ne la brise, c'est elle qui l'embrasse.

Lune blanche,
Journée franche.

Lune pâle,
L'eau dévale.
Lune rouge,
Le vent bouge.

Quand la lune chevauche en janvier,
Autant de gelées en mai.

Quand sec est janvier,
Ne doit se faire plaindre le fermier.

Jours croissants,
Froid cuisant.

Aux grands jours,
Les grands froids.

Si l’hiver ne commence à céder ce jour,
Il va reprendre de plus belle.

Si janvier ne prend son manteau,
Malheur aux moissons et aux coteaux.

Beaux jours de janvier
Trompent l'homme en février.

7° à 6h, vent et pluie (alerte météo)

Aujourd'hui, journée mondiale de la Corse

Afficher l'image d'origine
1939 : annonce de la découverte du Francium par Marguerite Perey.

96e anniversaire de la naissance d'Har Gobind Khorana
Har Gobind Khorana, né le 9 janvier 1922 à Raipur au Punjab et mort le 9 novembre 2011 à Concord au Massachusetts, est un biologiste indien naturalisé américain.

De famille pauvre et de mère analphabète, il fait sa première année d'école en plein air au bord du désert du Ràjasthàn. À l'aide de bourses, il obtient un doctorat de l'université de Liverpool en 1948 et, pendant trois ans, étudie les protéines et les acides nucléiques à Cambridge. Il est engagé comme organicien au BC Research Council à Vancouver en 1952.

Il explique le processus de dégradation de l'ADN par les enzymes, étudie les précurseurs cycliques de l'ADN et découvre comment unir les éléments constitutifs en chaînes d'ADN.

En 1960, il part pour les États-Unis. Là, il démontre l'existence du triplet à la base du code génétique et synthétise un gène dans un tube à essai.

Il obtient en 1968 le Prix Nobel de physiologie ou médecine avec Robert W. Holley et Marshall Nirenberg « pour leur interprétation du code génétique et de sa fonction dans la synthèse des protéines ».

25e anniversaire de la découverte de Rafflesia arnoldii

Rafflesia arnoldii R.Br. est une espèce de plantes parasites non-chlorophylliennes de la famille des Rafflesiaceae. Elle est célèbre pour être la plante possédant la plus grande vraie fleur au monde (dégageant une odeur de cadavre pour attirer les mouches).