A la saint Evroult,
Le temps d'avril.
(les douze jours entre Noël et les Rois

Indiquent le temps des douze mois)

Le 29 décembre porte l'enfant Avril dans son berceau,
S'il rit et chante, avril sera gai et rieur.

Saint David, roi et poète,
Mais aussi prophète.
[il aurait écrit des psaumes] 

Gelées de saint David,
Les greniers se vident.

Même s’il est splendide,
Soleil de saint David
Reste toujours candide.

Les nuits étoilées de saint David
Ne sont que des clins d’œil perfides.

A la saint Thomas [Becket],
Les jours sont au plus bas.
 [ah ?]

A la saint Thomas,
Les jours rallongent d'un cri du jars.

A la sainte Luce [le 13],
Les jours rallongent du saut d'une puce,
A la saint Thomas,
Du cri du jars.

Pour saint Thomas,
Tue ton porc, maigre ou gras.

S'il gèle à la saint Thomas,
Il gèlera encore trois mois.

Si en décembre l'hiver ne fait son devoir,
C'est en janvier qu'il le fera.

Octobre ensoleillé,
Décembre emmitouflé.

Pendant les glaces de l'hiver
Il ne faut cultiver les terres.

Belle nuit en hiver,
Jour qui suit souvent couvert.

Les froids de saint Evroult
Sont des froids de loup.

-3° à 8h, toujours du Mistral.

Afficher l'image d'origine
Les Sabines, Jacques-Louis David, entre 1796 et 1799.

Jacques-Louis David, est un peintre et conventionnel français né le 30 août 1748 à Paris et mort le 29 décembre 1825 à Bruxelles.