A la Sainte Claire,
Le soleil nous éclaire.

A la Sainte Claire,
Temps clair.

Toujours pour la Sainte Claire,
Journée chaude et claire.

Si le jour de la Sainte Claire,
La journée est chaude et claire,
Comptez sur les fruits à couteau,
A coup sûr, ils seront beaux.

Si le jour de la Sainte Claire,
La journée est chaude et claire,
Les fruits à couteaux seront gros et beaux.

A la Sainte Claire, s'il éclaire et tonne,
C'est l'annonce d'un bel automne.

A la Sainte Clairette,
Veau bien venu tète.

A la Sainte Suzette,
Veau bien venu tète.

A la Sainte Suzanne,
Veau bien venu qui tète.

 14° à 7h, beaucoup de Mistral


Léonidas aux Thermopyles, par Jacques-Louis David (1814).

La bataille des Thermopyles, le 11 août 480 av. J.-C., oppose une alliance des cités grecques à l'empire achéménide. C'est l'un des plus célèbres faits d'armes de l'histoire antique. L'armée grecque (environ 7 000 hoplites) tenta de retenir la grande armée perse du Grand Roi Xerxès Ier (qui comptait, selon les estimations modernes, entre 70 000 et 300 000 soldats) à l'entrée du défilé des Thermopyles qui commande l'accès de la Grèce centrale, le long de la mer Égée.

À la suite d'une manœuvre de contournement par les Perses, pris sur leurs arrières, la plupart des Grecs abandonnèrent la bataille à cause de la trahison d'un des leurs, et seul le contingent spartiate commandé par le roi Léonidas Ier, ainsi que 300 soldats de Thespies commandés par Démophilus, décidèrent de combattre jusqu'au sacrifice, malgré une infériorité numérique prononcée, pour laisser aux Grecs le temps d'organiser leur défense.

Le courage et le sacrifice des Spartiates sont devenus légendaires et ont été repris maintes fois par la culture populaire. Cette bataille deviendra un des emblèmes de la résistance grecque à l'envahisseur, car grâce à elle, et malgré la prise d'Athènes par les Perses, les Grecs purent conserver leur indépendance, après leurs triomphes à Salamine, le 22 septembre 480 av. J.-C., et à Platées, en 479 av. J.-C.

Au sommet du Kolonós, théâtre de l'ultime résistance spartiate, sur lequel fut érigé le mausolée, une inscription du poète Simonide de Céos (556-467 av. J.-C.), commémore cette action : « Étranger, annonce aux Lacédémoniens que nous gisons ici pour avoir obéi à leurs lois. »

μολὼν λαβέ

Molôn labé, « Viens les prendre », est une réplique célèbre du roi Léonidas Ier de Sparte lorsque les armées perses ont exigé des Grecs qu'ils déposent leurs armes à la bataille des Thermopyles.

44e anniversaire de la naissance du hip-hop