A la sainte Rose,
Pour le travailleur, pas de pause.

La nuit d'août
Trompe les sages et les fous.

Nuages de la sainte Brigitte
Par le soleil sont chassés vite.

S’il pleut le jour de la sainte Brigitte,
Il pleuvra six jours de suite.

A la sainte Brigitte,
Faux et faucilles s'agitent.

Orage à la sainte Brigitte,
Feuilles et fruits s’agitent.

A la saint Apollinaire,
Dernière semaille de laitue en pleine terre.

Quand en juillet, fourmi réhausse sa maison,
L'hiver sera dur et long.

Quand la grange sent le foin,
Orage pas loin.

Au mois de juillet,
Bouche noire, gosier sec.

Frais juillet, épaisse tourte,
Met peu de vin dans la coupe.

Moucherons au coucher du soleil,
Pour demain un temps vermeil.

Au mois d'août,
La pluie est là, derrière le buisson.

Un an de graines, de mauvaises herbes,
Sept ans tu désherbes.

En août sec, gros nuage en l'air :
C'est de la neige pour l'hiver.

Aux yeux la lune,
Bonne fortune.

Beau temps quand la lune brille en clarté,
Le temps sec est apprêté.

Beau temps quand la lune claire à son premier quart ou à son plein,
Bons quarts pour le marin.

Au cinq de la lune tu verras
Quel temps dans le mois on aura.

 


On trouve la première mention d'un cône étant utilisé comme un réceptacle comestible pour la crème glacée dans un livre de cuisine de Mme AB Marshall en 1888. Sa recette pour "Cornet à la crème», précise que " les cornets ont été élaborés avec des amandes et cuits au four ". Le cône de crème glacée a été popularisé aux États-Unis à l'occasion de l'Exposition universelle de 1904 à Saint-Louis (Missouri)

http://www.slate.fr/story/90201/fabuleuse-histoire-creme-glacee-bande-dessinee