A la fête du Mont Carmel,
Mieux vaut chèvre que vache à lait.

Mieux vaut chèvre que vache à lait,
Quand la bonne Dame de Carmel est arrivée.

Pour Saint Benoît,
Le coucou chante aux bons endroits.
Si pour Notre-Dame il n'a pas chanté,
Il est tué ou bâillonné.

Qui veut bon navet,
Le sème en juillet.

Qui veut beau navet,
Le sème en juillet.

En juillet, mois d'abondance,
Le pauvre a toujours sa pitance.

Quand les araignées sont actives,
Le temps sera beau ;
Si elles restent immobiles,
Il fera mauvais.

Pluie de juillet
Nourrit la terre.

Petite pluie de juillet ensoleillé,
Emplit caves et greniers.

Lune brillante et blanche en même temps,
Plusieurs jours te promet du beau temps.

Arc-en-ciel du matin,
Pousse ton chemin,
Arc-en-ciel du soir,
Rentre au manoir.

 

Zernike.jpg
Frederik « Frits » Zernike (16 juillet 1888 à Amsterdam – 10 mars 1966) était un physicien néerlandais. Il est lauréat du prix Nobel de physique de 1953 « pour la démonstration de la méthode de contraste de phase, particulièrement pour son invention du microscope à contraste de phase », un instrument qui permet d'étudier la structure interne des cellules sans coloration, pratique qui tue les cellules.

Parmi d'autres contributions, il travailla sur les polynômes de Zernike, une technique mathématique utilisée depuis dans les systèmes optiques avancés pour supprimer l'aberration.