S'il pleut à la petite saint Jean [saint Jean Porte latine],
Toute l'année s'en ressent,
Jusqu'à la grande saint Jean 
[21 juin].

Soleil à la petite saint Jean,
Mois de mai fleurissant.

S'il fait beau à la petite saint Jean,
Année fructueuse en froment.

Jeannet, gare à Jeannet,
Quand il s'y met,
Il nous fait trois pets 
[orages].

Entre les deux saint Jean [24 juin, Saint Jean-Baptiste],
Les nuées vont contre le vent.

S’il pleut à la petite saint Jean,
Les blés s’en vont en dépérissant.

S'il pleut à la petite saint Jean,
Toute l'année s'en ressent.

S'il pleut à la petite saint Jean, 
Année fructueuse en froment.

S'il pleut à la saint Jean chaude,
Les biens de la terre gâtés jusqu'à l'autre 
[27 décembre, Saint Jean l'Evangéliste].

Pâques pluvieux,
Saint Jean farineux.

Geourgeot, Marquot, Philippot, Crousot et Jeannot
Sont cinq malins gaichenots 
[garçonnets]
Qui cassent souvent nos goubelots [gobelets].

A la sainte Prudence,
S'il pleut, s'il vente,
Peu après les moutons dansent.

Au jour de la sainte Prudence,
S’il fait du vent, les moutons dansent.

Pluie de sainte Prudence,
Fruits en abondance.

Soleil et chaleur de sainte Prudence,
Des fleurs sont les réjouissances.

Chaleur de mai
Verdit la haie.

Fleur de mai,
Faut s’y fier.

Fleur de mars, fleur de cochon,
Fleur d’avril, faucille à l’or,
Fleur de mai, mieux que sans fleur.

 13° à 7h, gris, vent (en attendant la pluie)

Description de cette image, également commentée ci-après
Maurice Polydore Marie Bernard Maeterlinck, dit Maurice Maeterlinck , né le 29 août 1862 à Gand (Belgique) et mort le 6 mai 1949 à Nice (France), est un écrivain francophone belgeprix Nobel de littérature en 1911.

Figure de proue du symbolisme belge, il reste aujourd'hui célèbre pour son mélodrame Pelléas et Mélisande (1892), sommet du théâtre symboliste mis en musique par Debussy en 1902, pour sa pièce pour enfants L’Oiseau bleu (1908), et pour son essai inspiré par la biologie La Vie des abeilles (1901), œuvre au centre du cycle d'essais La Vie de la nature, composé également de L'Intelligence des fleurs (1910), La Vie des termites (1926), La Vie de l’espace (1928) et La Vie des fourmis (1930).

Il est aussi l'auteur de treize essais mystiques inspirés par Ruysbroeck l'Admirable et réunis dans Le Trésor des humbles (1896), de poèmes recueillis dans Serres chaudes (1889), ou encore de Trois petits drames pour marionnettes (1894, trilogie formée par Alladine et PalomidesIntérieur, et La Mort de Tintagiles), éclectisme littéraire et artistique (importance de la musique dans son œuvre théâtrale) propre à l'idéal symboliste.