A la saint Gautier,
Jamais le jour entier
Ne passe sans quelques giboulées.

Si à la saint Gautier,
Tu n’es pas encore passé chez le grainetier,
Tu ne récolteras même pas la moitié.

Les mains ensanglantées,
Saint Gautier a fini de tailler ses rosiers.

A Saint Gautier, jardinier,
Ne fais rien à moitié.

A la saint Gautier,
Contre les maladies pas de quartier.

A saint Gautier,
Il faut désherber les sentiers.

A saint Gautier,
Coupe les rejets du noisetier.

A la saint Gautier,
Plante un griottier.

A la saint Gautier,
Met dehors le bergamotier.

A la saint Gautier,
Est en fleur le noisetier.

A la saint Gautier,
Fleurit l’abricotier.

A la saint Gautier,
Fleurit le dattier.

A saint Gautier,
Nourris le rosier et l’églantier.

Dans le sud, à la Saint Gautier,
Plante un avocatier.

 A la saint Gautier, s'il pleut, s'il vente,
Peu après le mouton danse.

A sainte Waudru et Saint Macaire [le 10],
On revoit les giboulées d'hiver.

A la saint Gaucher,
Tout le jardin, il est temps de piocher.

A la saint Gaucher,
Le tracé de ton jardin tu peux ébaucher.

A la saint Gaucher,
Les épouvantails tu peux accrocher.

A la saint Gaucher,
Le premier gazon tu peux faucher.

A la saint Gaucher,
De la rocaille mets en place les rochers.

A la saint Gaucher
Finit de fleurir le pêcher.

Pluie à Sainte Marcelle
Ne fait pas germer le vermicelle.

Prépare pour la sainte Marcellle
Tes graines nouvelles.

Quand mars a fait l'été,
Avril met son manteau.

Gelée d'avril ou de mai,
Misère nous prédit au vrai.

Si la pluie d'avril vaut son pesant d'or,
Quand le tonnerre va, c'est un trésor.

Avril,
Quelques nids ;
Mai,
Ils sont tous faits ;
Juin,
Ils sont bien communs ;
Juillet,
Ils sont tous cueillis.

Description de cette image, également commentée ci-après 

1770 : Thomas Johann Seebeck, physicien allemand, découvreur de la thermoélectricité († 10 décembre 1831).