Qui a bu à la sainte Rosine,
Boira à la sainte Blandine.

A sainte Rosine,
Si l’hiver badine,
C’est qu’il cache ses badines.

A sainte Rosine,
Gelée n’est jamais anodine.

A sainte Rosine,
Si le soleil te sourit, jardine,
Mais jamais ne t’échine.

A sainte Rosine,
Si le ciel ondine,
La bêche patine.

Les fleurs plantées à la sainte Rosine
Ne seront que des crapoussines.

A sainte Rosine,
Sème la capucine.

A sainte Rosine,
Plante la glycine.

A sainte Rosine,
Boutonnent les églantines.

Bon rédeux [éleveur de lapins], à saint Euloge
Voit les jeunes lapins à l'auge.

Redoux à saint Euloge
Voit les jeunes lapins à l'auge.

Bons frimas à la saint Euloge
Voit les jeunes lapins à l’auge.

A la saint Euloge,
Les lapins vont à l’auge.

A la saint Euloge,
L’hiver s’abroge ou il se proroge.

Quand saint Euloge vernoge [humide],
L’hiver il déloge.

Souvent à saint Euloge,
Du printemps le jardin fait l’éloge.

Le bourgeon de mars
Remplit les chars,
Celui d'avril,
Le baril,
Celui de mai,
Le chai.

Le soleil de mars
Donne des rhumes tenaces.

Malgré le mauvais temps,
Mars prépare en secret le printemps.

Vigneron, vide ton verre,
Si en mars la pluie inonde la terre.

En mars, quand il tonne
Chacun s'en étonne.

0° à 6h

Soulavie 1792.png

Jean-Louis Giraud-Soulavie, né à Largentière le 8 juillet 1751 et mort à Paris le 11 mars 1813, est ungéographegéologuevulcanologuediplomate et historien français.

Il est remarquable pour être l'auteur d'une des seules description des effets en France sur le climat de l'éruption en Islande en juin 1783 du volcan du Laki qui a envoyé dans le ciel au-dessus de l'Europe une quantité si grande de poussière et de nitrates que la température générale a baissé de plusieurs degrés, provoquant une glaciation et une très grave disette.

Il a pris une part active à la Révolution française et il est resté célèbre pour avoir publié un certain nombre de livres, de mémoires et de correspndances apocryphes, le plus souvent dans le but de calomnier les institutions et les personnalités de l'Ancien Régime