I comme Illuminations

Un peu bousculée aujourd'hui pour cause de ONZE... De ONZE ans pour GRAND ANGE...

(donc un petit billet allègrement pompé sur wikipedia)

illuminations 1

Les illuminations de Noël sont les éclairages installés en extérieur durant la période de Noël, et plus globalement pour la période des fêtes de fin d'année. Ces décorations de Noël peuvent être placées sur les bâtiments, les arbres, ou au travers des rues, principalement dans les pays de culture chrétienne et de plus en plus dans des pays qui ne le sont pas. [illustration : maison illuminée dans l'Ohio]

Ces illuminations peuvent être installées par les particuliers, sur la façade de leur habitation, leur balcon, dans leur jardin, ou bien par les collectivités, plus précisément les municipalités, parfois en collaboration avec les commerçants de la ville.

illuminations 2

A l'échelle d'un pays ou du monde, les illuminations sont source d'une consommation significative d'électricité. Depuis quelques années, les ampoules à incandescence sont remplacées par des ampoules à LED, moins gourmandes en énergie et qui durent plus longtemps, ce qui permet aux communes de réaliser d'importantes économies, tout en restant illuminées. En France, la puissance électrique consommée par les illuminations de Noël en 2011 était néanmoins encore d'environ 1 300 MW, dont près de 1 000 MW pour les illuminations faites par des particuliers, contribuant au pic de consommation électrique observé durant la période des fêtes de Noël (à titre ce comparaison, un réacteur nucléaire tel que ceux de la centrale nucléaire de Gravelines produit 910 MW).[Illustration : une rue de Madrid illuminée]

Histoire

illuminations 3

La toute première guirlande électrique a été mise au point par Edward Hibberd Johnson, proche de Thomas Edison, en 1882. [illustration : décoration réalisée par un particulier en Californie]

illuminations 4

Avec la mondialisation des échanges culturels et la laïcisation de la société, les festivités liées à Noël prennent progressivement un caractère profane et familial et sont de plus en plus déconnectées de l'interprétation religieuse. C'est conjointement à cette modification de la société moderne, apparue dans les années 1960, que les illuminations de Noël, sous l'impulsion des villes, ont fait leur apparition. A titre d'exemple, la commune des Herbiers (Vendée) installe des décorations depuis 1963. [illustration : illuminations à Essen, Allemagne, en 1961]

Durant la période communiste, la fête de Noël, célébration chrétienne et donc religieuse, est tout bonnement bannie par le régime. Interdit en URSS dans le cadre de la politique antireligieuse d'État, le sapin de Noël est à nouveau autorisé par Joseph Staline à partir de 1934, mais à condition d'être dressé désormais pour célébrer le Nouvel An. Le Noël orthodoxe est de nouveau autorisé en 1991. Après la chute du bloc soviétique, la fête de Noël se développe à nouveau, donnant lieu à certaines observations insolites.

Initialement apanage des collectivités, les illuminations électriques de Noël se démocratisent de plus en plus, à tel point que depuis les années 2000, certains particuliers rivalisent avec les décorations municipales.

illuminations 5

Si elles sont en général installées suivant les décisions municipales des services techniques et du conseil municipal, l'installation des décorations peut aussi être insufflée par les avis des commerçants, qui peuvent demander à la ville l'installation d'illuminations dans un secteur précis en l'échange d'une contribution financière. [illustration : un des plus célèbres sapins de Noël au monde : le sapin de Rockfeller Center à New York, installé chaque année depuis 1931, ici en 1987] [ici, une photo du sapin de cette année : clic, source : americanlife]

illuminations bis

 

Par ailleurs, à Paris, depuis de nombreuses années, certaines enseignes organisent elles-mêmes leur décorations, qui par leur dimension et la création qui les entoure, ont autant d'impact que les illuminations municipales. C'est le cas des façades illuminées du Printemps Haussmann, qui chaque année se voient recouvertes de 127 500 LED, 135 sapins et 1,8 km de cordes lumineuses.

Notion culturelle

illuminations 6

De plus, à en juger l'innovation continuelle dans les nouvelles décorations, le rapport à la fête même de Noël semble s'estomper. Les motifs en rapport direct avec les éléments de la fête chrétienne perdent du terrain, en particulier dans les pays déchristianisés (France notamment), ou les pays non-chrétiens (Asie orientale notamment). En revanche, cette impression semble plutôt s'observer pour les illuminations municipales des civilisations laïcisées, surement dans un souci de séparer au mieux allusions religieuses et esprit de fête. On peut ainsi remarquer que les symboles proprement religieux (anges par exemple), sont souvent écartés des illuminations dans les rues, et que les autres symboles moins évidents (étoile par exemple), sont dénués de leur signification religieuse.[illustrations  : un ange à Campinas, Brésil, pays très pratiquant]

illuminations 7

Aux Etats-Unis, la fête de Noël garde une connotation sociale très empreinte de religion. Les célébrations et les illuminations sont donc très présentes dans la société américaine. [llustration  : dans certains pays, l'illumination revêt une dimension traditionnelle, voire folklorique, comme ici, avec la reproduction d'un calendrier de l'Avent sur l'hôtel de ville de Hünfeld, en Allemagne]

illuminations 9

Impact touristique

illuminations 10

Dans les grandes villes, comme dans les petits villages, la mise en place des décorations annuelles et mise en lumière est bien souvent un moment attendu. Face à cet engouement grandissant, qui se traduit aussi par la reproduction de ces installations à l'échelle individuelle, les municipalités essaient d'intégrer leurs installations à un véritable programme festif, le plus souvent caractérisé par un marché de Noël préexistant (comme le Christkindelsmärik de Strasbourg) ou pas. Certains particuliers, profitant de l'affluence incitée par les installations, couplent la visite de leur propriété par une action caritative. Par exemple, au Carla-Bayle (Ariège, Marylène et Dominique Muller proposent aux visiteurs d'effectuer un don à l'association Mélodie, qui s'attache à réaliser les rêves d'enfants touchés par le cancer. [illustration : Le sapin de Noël de Strasbourg, durant le Christkindelsmärik]

La mise en place des décorations est souvent placée au cœur de programmations d'animations de Noël. A Nice, le maire Christian Estrosi estime que le concept des illuminations doit faire partie intégrante d'une véritable démarche touristique, et que pour cela, la mairie se doit de penser au mieux l'installation des illuminations, suivant les principaux axes de communication de la ville, et conjoints aux spectacles de son et lumière et au village de Noël. Pour optimiser au mieux l'impact visuel sur le tourisme hivernal, la municipalité niçoise incite également pour que les habitants décorent leurs habitations.

A Paris, l'allumage des guirlandes de l'avenue des Champs Elysées est chaque année l'objet d'une cérémonie officielle et solennelle, durant laquelle une personnalité est invitée par le maire à appuyer sur un bouton mettant en route l'alimentation électrique et permettant l'illumination des arbres de l'avenue.

article plus complet ici !

Rockfeller Center, New York, 2013