631 pages
Editions du Cherche-Midi (23 août 2012)
Gain (Etats-Unis, 1998)

Quatrième de couverture

gains

1830. La famille Clare crée à Boston une petite entreprise de savon. Celle-ci va évoluer au rythme des Etats-Unis et devenir, un siècle et demi plus tard, une véritable multinationale. Des plantes médicinales aux cosmétiques, détergents et autres insecticides, des pionniers inventifs au règne de la communication et du libéralisme, le chemin sera long et impitoyable. 1998. Laura Bodey, 42 ans, divorcée, mère de deux enfants, travaille dans l'immobilier à Lacewood, Illinois, siège des usines de Clare Inc. Sa vie va basculer et son destin converger d'une façon inattendue avec celui de la multinationale, faisant d'elle une victime révoltée par l'idée de fatalité. Après Trois fermiers s'en vont au bal et Le Temps où nous chantions, Richard Powers ausculte l'influence du libéralisme sur la vie quotidienne et les destinées individuelles. Animé à la fois par une vision globale et une rare puissance émotive, il plonge le lecteur dans les contradictions de la société de consommation, et met en scène avec brio et tension les gains et les pertes auxquels est confronté l'humain.

" A la fois subtil, provocateur et d'une rare puissance littéraire, Richard Powers nous lance un avertissement d'une façon beaucoup plus efficace que quiconque depuis très longtemps : consommateurs, méfiez-vous ! " Rick Moody.

Richard Powers est né à Evanston, dans l'Illinois, en 1957. Paru aux Etats-Unis en 1998, Gainsest son sixième roman publié en France par Lot49 au cherche midi éditeur.

clare

Mon avis

Un roman doublé d'un traité d'économie et d'un livre d'histoire du savon ! Percutant.

Une femme, encore jeune et dans la force de l'âge se découvre un cancer. Elle réside dans une ville où tout est lié à l'omniprésence de la société Clare, fabriquant de tout : des produits d'hygiène, de cosmétiques, pharmaceutiques et alimentaires. Y aurait-il un lien ?

gain us

Le livre est construit autour de trois "histoires" : la famille Clare, des origines à ce jour, Laura Bodey (et sa famille) et entre chacune de ces histoires, des documents de la fime Clare (publicités, notices, etc.).

Toute l'histoire du capitalisme en un livre, à travers un produit, le savon. Le capitalisme, son bon et son mauvais côté : l'esprit d'entreprise, le développement, les économies d'échelle (mais curieusement, pas une seule fois ne sont citées les déséconomies d'échelle, même si aux détours de pages elles sont évoquées (et celui/celle qui me sort que je me devais de lire un livre sur le savon, je le shampouine ! Ici, c'est le vrai savon de Marseille, à 72% (d'acides gras), sans huile de palme ! et pareil pour les savonnettes, na voilà !), les récessions, les crises (cela m'a rappellé les cycles

gain us 2

Kitchin, Juglar et Kondratiev) , la naissance de la publicité ("il faut créer le besoin") (les primes, les émissions radio sponsorisées, etc.), les compressions de personnel, les participations... bref, tout y est au milieu de l'histoire en marche des Etats-Unis.

gain gb

Je m'égare... mais n'hésitez pas à lire ce passionnant livre, quoique épais. Et vous ouvrirez vos placards pour vérifier (et consommer autrement ?) ce qu'il renferme de chimique car "la chimie, c'est la vie" selon Clare.

Une "publicité" Clare (trouvée sur le net) et trois couvertures, deux américaines et une anglaise.

Keisha, Clara et George l'ont également lu.

Merci à Oliver Moss de price minister : je découvre un auteur (et quel auteur !), la fiche de Price Minister est ici.

(Une note...  : 16/20, très bien !)

match litt price minister 2012

Vous retrouverez ce billet dès demain sur mon blog de lectures L'Oiseau-Lire