Présentation de l'éditeur
Pardonnez_nos_offenses1284 : Les « froidures du diable » isole Draguan, petit diocèse du comté de Toulouse, du reste du monde. Romée de Haquin, son évêque devant le spectacle de la statue de la Vierge brisée par le froid, n’est pas loin de penser qu’une malédiction s’abat sur ses paroisses. Tout a commencé lorsque deux fillettes ont découvert les restes de corps suppliciés dans la rivière …
L’assassinat sauvage de Haquin laisse le village en proie aux peurs les plus irraisonnées. C’est alors qu’un mystérieux prêtre Henno Gui, y fait son entrée. Accompagné d’un jeune garçon et d’un homme à l’aspect monstrueux … Une vision du Moyen Age attrayante et érudite, une mise en scène du Moyen Age qui permet au lecteur de vivre ces temps tourmentés.
Des héros portés par leur foi, la ferveur et l’intelligence aiguë de Henno Gui, la foi et la fidélité du vicaire Chuquet.

L'auteur vu par l'éditeur
Romain Sardou est né 1974, sa passion très précoce pour l’opéra le conduit à la découverte du théâtre puis à celle de la littérature. 

Comme je l'ai écrit dans des commentaires sur d'autres blogs... (chez Ribambelle, par exemple)
Je me suis RE-GA-LEE !
Ce livre est un enchantement, à plusieurs titres : cela se passe au Bas Moyen-Age (XIIIème siècle) (j'aime !)(le Moyen-Age dure 1000 ans...) et c'est bourré de références, de termes, de situations, de croyances,  (même s'il y en a un peu trop pour le non averti à qui ça risque de le gonfler de lire des mots qu'il ne comprend pas). Cependant, le contexte aidant, on comprend et cela ne gêne en rien la lecture.
C'est bien écrit, bien documenté (j'ai étudié le Moyen-Age). Je n'ai pas vérifié toutes les sources, lieux, etc. mais même s'il y a des erreurs (je n'en ai pas trouvé), elles sont occultées par le reste : le style, l'écriture, les références,...
Même la couverture plaît : Jérôme Bosch "Le voyage à Tondal"
Bref, même aux urgences (où j'étais le 11 janvier), c'est prenant, on a du mal à lâcher le livre...
Je n'avais qu'une hâte : arriver au bout, pour savoir.

Les commentaires des "gens payés pour lire et faire des panégyriques" n'apportent rien... Ce n'est pas cela qui m'a incité à le lire... D'autant que, généralement, je n'aime pas les livres qui font la une des librairies (je n'ai pas lu l'élégance du hérisson...) (ni Millemium, mais là, c'est comme le Moyen-Age, j'ai un gros faible pour la Scandinavie, rigtig Ninne og Ragnhild ?)

Je ne saurai que recommander la lecture de ce livre...
Sauf si vous n'aimez pas le Moyen-Age...

J'ai déjà acheté d'autres ouvrages de cet auteur !

Là, j'ai attaqué le livre que m'a gentiment envoyé Toinette...