Juillet et août,
Ni femme, ni choux.

A la Sainte Monique,
Te plains pas si le soleil pique.